5 In Mood

Cinq choses …

Il y a des moments où tout se casse la figure, où tout dégringole et on a du mal à remonter la pente. Et pendant ces périodes, même si les personnes qui nous aiment essayent tant bien que mal de nous aider, personne ne peut rien y faire…. A part vous. C’est ce que j’ai mis du temps à comprendre. Alors, je me suis prise par la main et j’ai réajusté quelques petites choses, à vous de trouver les vôtres.

J’ai repris mes études :

Hors de question de travailler toute ma vie dans un call-center. En France, juste un bac ne mène à rien, et un jour, j’ai postulé pour un emploi qui collait avec ce que je savais faire, et qu’on m’a dit « désolé, mais vous n’avez pas le diplôme qui justifie vos compétences ». Une ampoule s’est allumée au dessus de ma tête. Si certaines personnes reprennent leurs études à 40 ans, pourquoi pas moi à 22 ans ? Et autre chose est revenu. On avait dit qu’on voulait partir, avec mon chéri. Alors on a remis ce projet au goût du jour.

J’ai décidé de partir :

Quand on voit tout ce qui est difficile à réaliser en France, avec mon chéri on a pris la décision mûrement réfléchie de partir pour un pays nouveau, une culture différente où on pourrait réaliser nos rêves. Chéri veut développer sa marque de planches de skateboard : Five Lines (VLines) là bas et pour ma part, toujours écrire et prendre des photos ! Du coup, ça y est on est dans le bassin ! Ce projet me donne la force de tenir jour après jour et m’apporte énormément d’inspiration.

J’ai trouvé une vraie passion : la photo

Cette envie de prendre un peu tout ce que je vois en photo n’est pas venue avec le blog, mais c’était là bien avant. Et avec la vie professionnelle, c’était compliqué de trouver le temps de partir à la recherche des endroits parfaits à immortaliser. La semaine on travaille et le week-end, quand on ne travaille pas, on fait tout ce qu’on a pas le temps de faire le reste de la semaine. Mais depuis que j’ai enfin mon propre matériel et que j’ai changé ma ligne de route, je vois le monde d’un autre oeil, et j’imagine toutes les images que je pourrais faire, les façons de cadrer, et de rendre justice à des panoramas qui le méritent.

J’ai pris le temps :

Comme je l’ai déjà dis dans un article précédent : le temps c’est à nous de le prendre. Alors j’ai décidé de me consacrer à des choses qui me tiennent à coeur et de vivre des choses qui en valent la peine. Cela ne veut pas dire que je ne m’occupe QUE de ce dont j’ai envie, parce que j’ai des responsabilités, mais je m’écoute plus et j’ai abandonné la procrastination ! Adieu moments de repos, maintenant, je me repose quand je dors. Mes moments libres, je les partage entre mes Coffee Shop favoris et mes séances photos.

J’ai arrêté de prendre des résolutions que je ne tiens jamais :

Pourquoi se dire « A partir de maintenant, je fais ça ! » si c’est pour, au final, ne pas s’y tenir ! Donc j’ai arrêté de prendre des résolutions. Mieux vaut se mettre à quelque chose progressivement et de soi-même plutôt que se l’imposer drastiquement et se décevoir parce qu’on abandonne. Et puis on est déjà assez déçu par tout dans nos vies de tous les jours, alors autant limiter sa déception au reste du monde, plutôt qu’à soi !

 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply
    Queen Chlo
    23 novembre 2016 at 11:27

    Au top ma PIC! Tu as eu bien raison de faire tout ça pour réaliser tes rêves et tes envies les plus profondes. Tu es une belle personne et je te souhaite le meilleur de tout coeur.
    Pic4əver !

    • Reply
      FiveOfDecember
      23 novembre 2016 at 11:46

      L^v ju: <3

  • Reply
    Victoria - the pour trois
    23 novembre 2016 at 5:36

    Décider de partir ce n’est toujours pas facile! J’ai fait mes valises il y a 4 ans mais dans le sens inverse. Le voyage te fais grandir à une vitesse incroyable. Devoir se débrouiller toute seule n’est jamais évident mais quand on a pas le choix… c’est là où il y aura des choses qui se passeront et que t’auras des histoires à raconter.

    xxx

    Victoria
    (sorry about my french 🙂 )

  • Reply
    Victoria - the pour trois
    23 novembre 2016 at 5:37

    Décider de partir ce n’est toujours pas facile! J’ai fait mes valises il y a 4 ans mais dans le sens inverse. Le voyage te fait grandir à une vitesse incroyable. Devoir se débrouiller toute seule n’est jamais évident mais quand on a pas le choix… c’est là où il y aura des choses qui se passeront et que t’auras des histoires à raconter.
    xxx
    Victoria
    (sorry about my french 🙂 )

    • Reply
      FiveOfDecember
      23 novembre 2016 at 6:46

      Salut Victoria !
      Je te remercie pour ton commentaire, ça fait du bien de lire les expériences des autres et de lire ce à quoi il faut s’attendre. Au plaisir de pouvoir papoter avec toi !
      Victoria (aussi 😛 )

    Leave a Reply